top of page

LES BIENFAITS DE LA RHUBARBE

La rhubarbe, plante originaire de Chine et de Russie se trouve sur nos étals du mois d'avril jusqu’à la fin du mois de juillet. Du fait de son goût fortement acidulé, elle se prêterait mieux à des mets salés, même si, traditionnellement, on la mange le plus souvent en dessert.


Quelques caractéristiques de la rhubarbe

La rhubarbe est une plante potagère et plus précisément, un légume-tige que l'on cuisine comme un fruit, en tartes ou en confitures. C'est une plante vivace (qui peut vivre plusieurs années) qui s'ancre en terre par une très grosse racine pivotante et charnue. Les larges feuilles, épaisses et vertes, échancrées et aux bords ondulés, se reconnaissent au premier coup d'œil. Les fleurs blanches, réunies en grappes paniculées au bout d'une longue tige de 1,5 m voire 2 m, apparaissent dès le printemps.

La récolte peut commencer 2 ans après la plantation en coupant les feuilles à la base. Les pétioles, appelés aussi « bâtons de rhubarbe » ne se conservent que quelques jours (ils se ramollissent) et se consomment épluchés et cuits. Un pied de rhubarbe se conserve une dizaine d'année.


Les bienfaits de la rhubarbe pour la santé des personnes âgées

La rhubarbe est bien connue pour ses propriétés laxatives dues à sa richesse en fibres insolubles. Étant donné sa forte teneur en acide oxalique, elle est à éviter chez les personnes à risque de calculs urinaires.


Les caractéristiques nutritionnelles de la rhubarbe :

  • Riche en calcium, elle participe à la solidification des os et des dents.

  • Bon complément pour l’hydratation, la rhubarbe est composée à 90% d’eau.

  • Stimule le transit intestinal par sa richesse en fibres et en eau.

  • Riche en minéraux : calcium, qui participe à la solidification des os et des dents, vitamine K, nécessaire pour la fabrication de protéines qui jouent un rôle dans la coagulation du sang, et vitamine C, qui contribuerait à diminuer l’oxydation et l’inflammation dans l’organisme et posséderait un effet protecteur contre l’apparition de certaines maladies dégénératives associées au vieillissement.


Comment cuisiner la rhubarbe

L'acidité de la plante demande à être atténuée par du sel ou du sucre. Ajoutons que les variétés rouge carmin de rhubarbe sont plus tendres que les vertes. C’est à varier selon le goût souhaité. Les bâtons de rhubarbe peuvent être consommés crus, cuits, en tartes, en confiture ou comme légume. On peut également en faire des sirops ou des sorbets.


Voici quelques idées de recettes facilement réalisables à la maison :


Crumble à la rhubarbe

Ingrédients :

- 1 pomme

- 500 g de rhubarbe

- 1 sachet de sucre vanillé.

Pour le crumble :

- 30 g de beurre

- 60 g de sucre cassonade

- 125 g de farine


  • Étape 1 : Malaxez avec les doigts la farine, le beurre et la cassonade.

  • Étape 2 : Lavez et coupez la rhubarbe en tronçons et la pomme en morceaux. Placez les fruits dans un plat à gratin ou dans un moule transparent et les saupoudrer de sucre vanillé.

  • Étape 3 : Egrenez le crumble sur les fruits.

  • Étape 4 : Enfournez à 210°C pendant 25 à 30 mn.


La compote de rhubarbe

Ingrédients :

- 1 kg de rhubarbe

- 100 g de sucre


  • Étape 1 : Lavez rapidement vos branches de rhubarbe et taillez-les, sans les peler, en tranches de 1 à 2 cm d'épaisseur.

  • Étape 2 : Mettez les morceaux dans une casserole et saupoudrez-les avec le sucre. Laissez dégorger 10-15 minutes.

  • Étape 3 : Quand la rhubarbe a sué une partie de son liquide, faites cuire à feu doux dans le jus ainsi obtenu en remuant régulièrement.


La rhubarbe en tant qu’insecticide naturel

Un insecticide naturel : En agriculture biologique, on se sert des feuilles de rhubarbe pour confectionner un insecticide particulièrement efficace contre les pucerons. On prépare une infusion dans laquelle on dilue un peu de savon et on arrose les plantes.


Attention : les feuilles sont toxiques pour les animaux !

Comments


PJ Juliette Plitta
bottom of page